Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

http://www.images-chapitre.com/ima0/newbig/079/106079_181915.jpg

 

 

Aujourd'hui j'ai envie de vous parler d'un sujet culturel hyper sérieux qui touche les couples mixtes. Quand je parle de couples mixtes, je ne parle pas de conjoints n'ayant pas la même religion, non ça c'est trop simple comme sujet (mais on pourra en reparler un autre jour) ni de ceux qui n'ont pas la même langue maternelle (vu, revu et rerevu!).

Non, ce qui me préoccupe actuellement, c'est l'incompréhension qui peut exister entre conjoints qui ne viennent pas de la même région de France !!

 

Depuis que je vis à Bordeaux, mes oreilles saignent chaque jour d'entendre des tournures de phrases inconnues jusqu'alors ou même des mots nouveaux. "Tu veux d'autre pain?" Heu... non la baguette qui est là me convient, merci. J'en veux bien ENCORE oui. Ou encore "à de suite". Heu... il ne manque pas un mot là? Chez moi on " à TOUT de suite" ou "à TOUT à l'heure". Mais bon, ce sont des tournures de phrases compréhensibles d'une fille de l'Est comme moi. 

 

Là où l'incompréhension commence à s'installer, c'est lorsque ma moitié utilise des mots de pâtois en pensant que ce n'en sont pas. "Quoi? tu ne connais pas ce mot?" Ben non. Je ne suis certes pas une encyclopédie vivante (contrairement à ce que semble penser son fils, mais ça c'est un autre débat), je ne suis pas une joueuse de scrabble (horreur) mais je connais un petit peu la langue française. Le problème c'est que souvent elle ne me croit pas. "Mais non, c'est pas un mot bordelais ça, n'importe quoi!"

 

Hier j'ai enfin eu gain de cause. Nous avons toutes les 2 été bouffées par les moustiques vendredi soir. Samedi matin, elle me montre une piqûre et me dit "elle a une sale tête cette boufiole". Je la regarde perplexe une énième fois : "cette quoi? C'est quoi une boufiole?" Ma chère et tendre éclate de rire : "mais enfin une boufiole! Tu ne connais pas ce mot?" "Non, je pense que c'est encore un mot qu'on n'emploie que dans le Sud-Ouest". Là, nous avons entrepris de vérifier et ce fut un moment de jubilation intense pour moi! 

 

En faisant une petite recherche nous sommes tombées sur plusieurs sites, dont celui-ci.  Et là, elle eut une révélation : oui elle emploie bien des mots de patois aquitain. Oui elle croyait que c'étaient des mots français. Et non je ne suis pas une ignorante de la langue de Molière, simplement ignorante de la langue d'Aliénor d'Aquitaine. Nobody's perfect. Je connais des mots Alsaciens (trop peu hélas), Yiddish (trop peu aussi) et des expressions de l'Est. Oui dans l'Est par exemple quand on demande une lavette, c'est un gant de toilette. On ne s'exclame pas "Hé bé?!" mais on dit plutôt "Hop là". Oui je caricature...  

 

Et je ne vous parle pas de mon père qui m'a traité de Parisienne avec mon accent... tout ça parce que je parle hyper vite et j'utilise des expressions telles que "trop pas" ou "relou". Ce qui fait dire à ma chère et tendre que je parle comme une djeun's ou mon beau-fils que sa belle-mère (moi) parle comme une caillera.

 

Voilà, j'espère que cette éloge de la différence vous aura plu. Nous on se marre bien quand on ne se comprend pas au milieu d'une phrase. Et je ne vous parle pas de mots Lyonnais que mes frères peuvent utiliser parfois. Oui, on n'est une famille française cosmopolite.

 

Je vous laisse, je viens d'apprendre un nouveau mot : "lave-pont". C'est un balais-brosse et ma chère et tendre me le demande pour nettoyer la terrasse.

Tag(s) : #Discriminations