Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les belle-mères forment un clan. Attention, quand je parle des belle-mères, je ne parle pas de la mère de votre conjoint. Non je parle des beau-parents, ceux qui par amour commencent par former un couple qui se transforme rapidement en famille avec les enfants nés d'une précédente union. Ces enfants ont un belle-mère ou un beau-père, ceci avant même de se marier.

 

Donc ça y est, je fais mon coming out : je suis belle-mère. Etre belle-mère c'est un rite de passage. On ne passe pas par les mêmes épreuves selon l'âge de l'enfant. Avec un ado, il faut savoir établir le contact et trouver un terrain de communication. Pour tous les beau-parents, il faut lui faire comprendre qu'on n'est pas en concurrence avec lui pour obtenir l'affection de son parent. Moi j'ai une chance folle, on s'entend bien et on a des goûts en commun. ça j'avoue que c'est un coup de bol et ce n'est pas donné à tout le monde. Parce qu'autrement, le terrain de communication peut être difficile à trouver. Bien sûr rien n'est gagné, à partir du moment où on joue un rôle dand la vie quotidienne, on a le mauvais rôle : "fais tes devoirs, range ta chambre, va prendre ta douche".

 

La confrérie des belles-mères

 

Entre belle-mères on se comprend. On est un peu comme une confrérie secrète. En une allusion tout est dit. Quand on dit "les enfants de mon conjoint" ou "en tant que belle-mère" cela veut dire beaucoup de choses et des situations très variées selon l'état des relations entre les parents, l'implication du parent auprès de son enfant, le type de garde (partagée, alternée, etc). Mais surtout pas une 2eme maman (ou 3eme). 

 

Le lien qui unit une belle-mère à son bel-enfant (quel mot horrible) ne se décrète pas. Il peut s'approfondir avec le temps, mais il dépend beaucoup des conditions dans lesquelles on a rencontré le parent. Ce sont surtout les bonnes relations qu'ont su garder les parents qui permettent de bien s'intégrer à la famille.

 

J'ai vu certaines belles-mères se prendre pour la mère et faire comme si celle-ci n'existait pas. Il n'y a rien de pire pour se mettre un enfant à dos, car pour lui sa mère aura toujours raison face à la belle-mère. C'est une concurrence qui n'a pas lieu d'être et qui tournera toujours au désavantage de la belle-mère, quels que soient ses rapports avec la mère. 

 

Le domaine réservé

 

Parfois on a des domaines réservés, comme le Président de la république. En ce qui me concerne, ça a tout de suite été la cuisine. Et je dois dire que pour charmer un enfant gourmand, il n'y a pas mieux que de se mettre en cuisine. On trouve vite un terrain d'entente. La rançon du succès, c'est qu'après il a des exigences. 

 

Mais mieux vaut entendre un ado dire "La prochaine fois tu pourras mettre un peu de sirop d'érable dans les cookies?" Plutôt que "T'es pas ma mère!

 

Etre une belle-mère tout terrain c'est aussi pouvoir choisir des vêtements pour l'ado qui lui plairont mais aussi savoir laisser un temps privilégié à l'ado avec son parent. Un moment rien à qu'à eux c'est important et ça ne souffre aucune jalousie, qui serait très très mal placée !

 

Je vous laisse, j'ai promis à l'ado qu'on ferait un ping pong sur la table de la cuisine...

Tag(s) : #Mon humeur