Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'ai d'abord dû me pincer être sûre de ne pas rêver. Oui j'ai bien vu un tweet appelant à soutenir une candidature d'Anne Sinclair aux primaires du PS.

 

Tout a commencé avec le Club DSK, un club qui a déjà fait parler de lui au moment où "l'affaire" a éclaté et qui aux dires de certains ne représente pas tellement les strausskahniens. Pour ceux qui avaient un doute, la riche idée d'Antonio Duarte peut conforter l'idée qu'il est un peu déconnecté de la réalité des primaires... 

D'abord lue sur twitter, cette idée lumineuse a ensuite été reprise sur Challenges

 

D'où vient cette riche idée ?

 

Comment le Club DSK a-t-il pu avoir une idée aussi... étonnante? En lisant le dernier papier de Renaud Revel peut-être? Le journaliste, auteur d'une biographie d'Anne Sinclair revient sur le rôle de Madame Strauss-Kahn dans la future réhabilitation (ou pas?) de DSK. Mais les membres de ce club ont-ils bien lu Renaud Revel? Il parle de l'image d'Anne Sinclair certes, de sa popularité et de sa solidité oui, mais rien de plus. De là à extrapoler un rôle politique, le Club DSK franchit allègrement le pas... beaucoup trop vite.

 

Tellement vite qu'un compte twitter a été créé. Ce dernier signe une opération de communication vouée à l'échec. La photo choisie pour l'avatar de ce compte est elle-même un aveu de machisme et de naïveté. On y voit une Anne Sinclair avec au premier plan un DSK qu'on devine puiqu'il est flouté. Tout est dit.

 

http://a1.twimg.com/profile_images/1529673737/anne_sinclair.jpg

 

Une idée machiste

 

Je ne parlerai pas ici du bien-fondé de cette suggestion, n'étant ni journaliste ni introduite auprès de l'appareil strauss-kahnien du PS. 

Aussi invraisemblable que cette idée puisse paraître, elle illustre une vision familiale de la politique. Mais DSK n'est pas Bill Clinton, et Anne Sinclair n'est pas Hillary. Si les américains ont failli élire cette femme lors des primaires démocrates en 2008, elle a été Sénatrice et a affiché ses ambitions assez tôt. Ce qui n'est pas le cas d'Anne Sinclair. Etre femme de ou mari ne donne pas une ambition ou un droit quelconque.

Comme me le faisait remarquer une amie sur facebook cet après-midi, cette idée semble signifier "puisque le mari est grillé on n'à qu'à mettre sa femme à la place, elle fera ce qu'il lui dira!" Une vision bien rétrograde de la politique.

 

Une fascination malsaine


Quant à la fascination des médias et de leurs lecteurs pour cette femme bafouée, elle m'exaspère au plus haut point. Qu'y a-t-il de si noble à rester avec un homme qui vous trompe ouvertement et risque la prison pour sa sexualité débridée? 

Alors quand un militant socialiste tente d'animer les réseaux sociaux avec cette idée artificielle, il ne convainc personne.

Si cette idée est si saugrenue, pourquoi écrire un mot dessus? Parce qu'elle illustre la bêtise et le manque de recul qui m'exaspèrent autour de cette affaire, tout autant que la nuée de journalistes qui tels des vautours campent place des Vosges. On croirait nos BFM TV, Itélé et consorts rachetés par Ruppert Murdoch...

DSK est cramé, déshonoré. Passons à autre chose. Et par pitié, sans machisme. Merci.

Tag(s) : #Actu